NATURE & ENVIRONNEMENT EN TOURAINE

Publié le par ROMINAGROBIS

RESPECTONS, AIMONS  ET APPRENONS A CONNAITRE LA NATURE QUI NOUS ENTOURE

 

Attention ! nous vivons dans des milieux  instables et fragiles, ce n'est qu'aujourd'hui que l'on constate l'inconséquence de l'homme ; cet été nos rivières étaient basses et vertes ? on ne voit plus de bleuets, plus de coquelicots, plus de piafs, plus de papillons, plus d'escargots, les fontaines ne coulent plus..... Depuis plusieurs dizaines d'années nos agriculteurs-chasseurs-pollueurs cuisinent la terre arable en y introduisant des fertilisants, des déserbants, des cicatrisants, du lizier, des antibiotiques, des trucs et des machins... je me souvient aussi d'avoir vu livrer "des cadeaux des ville" comme disaient nos paysans apprentis-sorciers, c'était  simplement des ordures ménagères après incinération dans lesquelles on trouvait des débris de toute nature (seringues, lames de rasoirs...) ; c'est bon pour eux, mais pas pour nous ni pour la nature. Il pompent l'eau des rivières et des nappes phréatiques, les niveaux baissent et l'arrosage de jour s'évapore sans mouiller la plante suffisamment. L'eau est trop chère, bientôt nous paierons l'air que nous respirons ? Les Hollandais viennent racheter nos fermes car chez eux ils ne cultivent plus en terre (elle est morte à force de tirer dessus) ils font des préparations chimiques liquides diffusées par tuyaux dans des billes d'argiles où poussent tomates concombres et autres pseudos légumes.

 

Sans tomber dans l'écolo sectarisme il faut raisonner un peu, lire les étiquettes ; un bon produit élaboré et fabriqué localement n'est pas toujours plus cher que le produit présenté comme similaire mais venant de l'autre bout du monde

http://www.centre.ecologie.gouv.fr/etudes/ORGFH_centre.pdf

 

Dans notre jardin nous hébergeons un hérisson timide, un crapaud qui se promène la nuit (photos ci dessous), dans nos caves pullulents des chauve souris, et un couple de salamandre qui ont élu domicile dans l'ancienne étable


SALAMANDRE


 


 


 


 

 

CRAPAUD


 

 

 

Monsieur Frédéric BAUDEL
Président de l’Association
Ecole de Conduite Sportive
8 rue du gros Chêne
41 140 NOYERS-SUR-CHER
 
 

Réf. : PB/FB/06051

Blois, le 14 septembre 2006
 
Monsieur le Président,
Fin août, nous avons reçu par internet une information de la Société KCB sur votre projet de création d’entreprise à Noyers-sur-Cher en limite de la forêt de GrosBois. Nous avons lu avec intérêt les différents dossiers et liens.
Nous voyons avec bienveillance la pratique du quad et du karting en circuit fermé. Comme vous le mentionnez dans l’un des articles, l’éducation et la formation des conducteurs est importante, notamment pour éviter la pratique sauvage du quad en milieu naturel et respecter l’environnement.
Nous vous informons que votre site d’implantation se situe à proximité directe d’un zonage réglementaire à haute valeur patrimoniale environnementale :
-          le site d’Intérêt Communautaire n°FR2400561 « Vallée du Cher et Forêt de GrosBois », appelé communément site Natura2000, dont vous trouverez une description sur le site internet de la DIREN Centre : http://www.centre.ecologie.gouv.fr/Zonages-Nature-pdf/NATURA_2000_habitats/41/FR2400561.pdf
      Ce vaste site comprend un petit périmètre de la Forêt de GrosBois, au sud du Rond des Dames, qui abrite en son sein des habitats et des espèces d’intérêt européen : pelouses calcicoles riches en Orchidées et plusieurs espèces de chauves-souris (qui hibernent en colonie dans d’anciennes caves).
Si vous désirez en savoir plus, le Document d’Objectif de ce site, approuvé en 2005, est disponible à la mairie de Noyers-sur-Cher./…
Pour l’une des caves située dans le périmètre – la Cave de la Demoiselle-, le Conservatoire a, depuis plusieurs années, une convention avec les propriétaires (le Groupement Forestier de St-Aignan) pour le suivi et la préservation des populations de chauves-souris.
Aussi, toute action de sensibilisation auprès de vos futurs clients ou usagers est bienvenue et utile pour qu’ils soient informés de la réglementation de la pratique et du contexte environnementale dans lequel ils se situent.
Demeurant disponible pour toute information complémentaire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.
Le Président,
Philippe BRISSET
______________________________________________________________________



RISQUES TECHNOLOGIQUES DOSSIER DIRCRIM :
http://www.loiret.pref.gouv.fr/upload/pref/6_Risques-Techno3.pdf

Publié dans ECOLOGIE ENVIRONNEMENT

Commenter cet article